Qui était l'étalon Elégant de l'Ile?

 
Il est impossible de trouver des informations fondées à son sujet sur internet. Effacé des mémoires, seul son joli nom subsiste sur la Toile.

Un bon historien dira qu'il est inutile d'embellir le passé. A tort nous avons préféré oublier la première moitié du 20ième siècle. Quel est cependant le contexte historique qui a influencé l'élevage du demi-sang belge?

Il y a à peine 70 ans, au sortir de la Seconde Guerre mondiale, les chevaux de trait nous ont aidé à remonter la pente. Eux, ces magnifiques quadrupèdes, étaient, comme une sauce aigre-douce, munis d'une puissance docile incroyable. J'ai le plus grand respect pour ces animaux qui ont fourni pas à pas de dures journées de labeur sur des hectares et des hectares avec mes ancêtres appauvris. Eux, très présents dans l'histoire et le patrimoine de notre région, Soignies et ses alentours. Et où sont les autres, les chevaux d'armes, me direz-vous? C'est simple. Comme tant de soldats et de civils, ils sont... Vous comprendrez facilement que dans l'urgence économique les chevaux qu'on aimait étaient lourds et robustes. Cette idée régnait dans les concours et ce jusque dans les années 70! Inutile de souligner que tout était axé sur le modèle. Ensuite les choses changeront... Pour marquer vos esprits au fer rouge, je vous donne une illustration concrète : le stud-book Zangersheide, axé sur la performance, est fondé en 1992. Même pas 25 ans d'ici! Il a fallu du temps pour que le train de l'après-guerre prenne une autre direction.

Elégant de l'Ile, c'est l'histoire d'un étalon de selle "pas à la mode", car trop léger. André Marbaix, un étalonnier de notre village dont la passion principale était et reste le cheval de trait, a proposé cet étalon reproducteur plein de qualités sportives. Il possédait également à l'époque d'autres étalons reproducteurs approuvés au sBs (plus "charpentés") dont les qualités sportives ont été moins exploitées. "Pas à la mode" jusqu'au jour où... l'univers équestre accepte de changer ou, devrais-je dire, de plier?! Car oui, le sBs publie en janvier 1995 l'article ci-dessous dont la présentation contient ces termes: "le plus bel hommage posthume que nous puissions rendre à Elégant de l'Ile". A cette date, en effet, Elégant n'est plus depuis 9 ans mais ses derniers fils tels que BON AMI, Babouchka de Sohan et Bangui del Follée sont trois grands vainqueurs internationaux. A juste titre donc: "Rendons à César ce qui appartient à César"!

Dans le Hainaut, le tournant est pris vers une forme d'élevage que nous connaissons actuellement, avec les "améliorations", disons plutôt "évolutions" ultérieures : inséminations artificielles, transferts d'embryons...
Agrandissez les images en cliquant sur la touche droite de votre souris.
A propos de BON AMI, un de ses fils. Cheval de l'année 1996 :

Je remercie le stud-book sBs d'avoir donné son autorisation de publication (conformément à la loi relative au droit d'auteur et aux droits voisins).
Sources: 1) dossier publié dans la brochure « Nouvelles brèves » du stud-book sBs qui date de janvier 1995.
2) article publié à l’occasion du cheval belge de l’année de 1996 dans le magazine « sBs news » de novembre-décembre 1996.
Je remercie André Marbaix d'avoir spontanément accepté de poser pour cette photo alors qu'il travaillait.
Photo prise début 2011. La revue hollandaise
"Sport horse breeding, met kennis begint succes!" axée sur l'élevage de chevaux de sport et très enrichissante comme nul autre ne l'est, lui a consacré un reportage (octobre 2011).


   

Elégant de l'Ile est considéré comme "un des chefs de race du stud-book sBs"!
  




A Aix-la-chapelle, Rothchild du Bosquetiau (carrière sportive ici) (Artos x Elégant de l'île) et Mclain Ward ont gagné le "Yageo-preis 2011", une épreuve de vitesse.

Aucun commentaire :


Dernière mise à jour : juillet 2017


 

© Copyright 2012 Elevage de Thieusies (Belgium) - All Rights Reserved